subscribe: Posts | Comments | Email

Une autre aberration signé USFP

Commentaires fermés sur Une autre aberration signé USFP

Une autre aberration signé USFP

Il est communément connu, à travers le monde, que les rues, les musées, les mosquées et autres édifices publics portent généralement les noms de personnalités nationales pour de loyaux services qu’ils ont rendus à la nation.

Une exception toutefois avec nos élus communaux d’Agadir.

Eux, ce qui les intéresse c’est de redorer le blason de leur parti. Ainsi trouve-t-on des noms donnés à des rues ou à des établissements communaux qui, souvent, n’ont rien avec le principe évoqué ci-dessus.

Un complexe culturel se voit porter le nom d’un môme palestinien tué par une balle perdue du conflit israélo-palestinien ! La salle polyvalente de la commune, elle-même, se voit attribuer le nom de l’un des présidents de la commune de la ville qui, de l’avis de ses “frères” du parti, aurait été à l’origine de tant de malheurs qu’ a connus la commune urbaine d’Agadir tels la destruction d’anciens vestiges et monuments de la ville (le môle, les canons de la Casbah, …). Il aurait laissé des factures s’élevant à des millions de centimes comme frais de ses boissons alcoolisées, (quand a ses ardoises dans les casinos?) etc.

Il est à craindre que l’on continue à honorer de la même façon les présidents de l’USFP qui lui ont succédé alors qu’aucun d’eux n’a pas vraiment fait honneur à cette ville depuis 1976.

Agadir a, en effet, connu une dégradation croissante sur tous les plans.

Rappelons que la chose culturelle est à son plus bas niveau : la seule fois où les Gadiris allaient avoir un conservatoire de musique dont ils ont rêvé depuis longtemps, l’équipe de l’USFP les déçoit en arrêtant les travaux dudit conservatoire juste après la réalisation du gros œuvre.

Des bruits courent que le bâtiment va être transformé en bureaux pour en faire une annexe des bâtiments administratifs de la commune.

Sur quel principe se fonde-t-on alors à Agadir pour donner des noms de présidents à nos édifices communaux ?

La seule chose qui les intéresse est d’honorer leurs militants, en fussent-ils méritoirement indignes !

Comments are closed.