subscribe: Posts | Comments | Email

La découverte d’une maison du siècle dernier sous le Boulevard Hassan II à Agadir suscite des questions.

Commentaires fermés sur La découverte d’une maison du siècle dernier sous le Boulevard Hassan II à Agadir suscite des questions.
La découverte d’une maison du siècle dernier  sous le Boulevard Hassan II à Agadir suscite des questions.

La découverte d’une maison, du siècle dernier sous le Boulevard Hassan II à Agadir suscite des questions!

En creusant le tronçon du Bd Hassan II, juste en face de la station Petrom et Tour de  Paris, les ouvriers découvrent en perçant une dalle de béton, une cave avec les escaliers d’une maison.

 Sans  chercher à savoir ce qu’il en est, ils l’ont recouverte avec du sable pour ne pas freiner le projet d’aménagement du Boulevard. Aucun archéologue n’a été averti de cette découverte. Que sont ses vestiges ? A qui  appartenait cette maison ?

En principe, le Wali devait suspendre la poursuite d’aménagement afin d’élargir les fouilles et l’ études de  cette construction. Comme le logo de la honte, c’est encore  une preuve du peu d’intérêt des autorités pour les vestiges témoins de nos malheurs et de nos sentiments pour notre ville. 

 En 1962 lors du  tracé du Boulevard la maison a  été Elle a été recouverte simplement par la chaussée. faisant disparaître ainsi sa trace. A l’ époque du déblaiement après le séisme, au bout d’une semaine après les recherches de survivants, feu S.M. Hassan II avait ordronné de faire passer les bulldozers sur les ruines malgré la possible présence  de vivants ou de morts.

 Suite de la publication de l’information sur les réseaux sociaux, d’anciens Gadiris nous ont éclairé  sur cette maison. Je cite notamment  Pierre Perrot Azrou : «Coucou Abda, s’cuse, je n’avais pas vu que tu étais l’auteur initial de ce post sur Agadir d’Antan. Il est impossible que la construction date d’avant 1932, la commission Zeys n’avait pas rendu son verdict et tous les terrains couverts d’euphorbes et d’arganiers n’étaient pas encore cadastrés. Je te copie-colle ce que j’ai écrit : Ce vestige suscite une émotion et mérite sans doute de s’y attarder au moins pour sensibiliser les gadiris sur le passé douloureux de leur ville. C’est l’immeuble de la pharmacie de la Poste construit à la fin des années 30 (parcelle T2214 du cadastre de l’époque) et rasé après le séisme pour permettre le passage du boulevard Hassan 2. Cet immeuble est resté debout lors du séisme et a pu être vidé complètement de ce qu’il recelait aussi la portée scientifique de fouilles friserait le néant ou presque. (Note d’Azrou : Abda, tu auras plus de renseignements auprès de Brigitte Meyer (fille d’Elisabeth Meyer qui tenait cette pharmacie, tu dois te souvenir que près de ta maison du QI la pharmacie Meyer avenue Al Mouqawama après le séisme s’appelait toujours Pharmacie de la Poste si ma mémoire est bonne). Tu dois avoir également des renseignements auprès d’Adrien Kamel Coppola dont le père Fouad tenait, dans ce même immeuble, la concession des frères Berda importateurs des motos NSU au Maroc).» Fin de citation.

Adrien Kamel Coppola: «C’est vrai c’est exactement l’endroit du bâtiment où se trouvaient vu de face à droite la pharmacie Meyer et à gauche le magasin de motos vélos etc géré par mon père ets. Berda frères». Merci Pierre pour ce rappel

Merci Pierre pour ce rappel !» Fin de citation.

Pierre Azrou Perrot: «Coucou Adrien, t’as vu qu’en creusant la chaussée (avenue Hassan II), ils ont mis à jour les caves de cet immeuble ? Tu ne te souviens pas si ton père a pu vider le magasin ou si tout était sens dessus dessous ?

Comments are closed.