subscribe: Posts | Comments | Email

Exposition des colons français d’Agadir !

Commentaires fermés sur Exposition des colons français d’Agadir !
Exposition des colons français d’Agadir !

12744694_648698608603048_542250591408129054_n

Celui qui a eu l’idée d’exposer les photos du photographe du temps de la colonisation, Jacques Belin, aurait dû réfléchir avant d’organiser cette commémoration à double tranchant.

Car non seulement elle réaffirme la preuve de la présence coloniale à Agadir, mais en même temps elle affiche des photos dont celle d’un groupe de responsables de l’administration coloniale.

Ces colons ont peut-être fait du bien dans un côté pour leurs intérêts et pour ceux de la France. Mais aussi du mal à certains gadiris. Quelques uns sont encore vivants et comptent parmi les anciens résistants à qui ces messieurs avaient détruit leurs maisons et même emprisonnés.

Pour ma part, en tant que rescapé du séisme de 1960, lorsque j’ai vu les photos sur la période coloniale à Agadir, exposées devant le musée municipal d’Agadir, je me suis senti interpellé par l’une des photos dans laquelle j’ai reconnu l’un des colons avec qui j’ai eu, en compagnie de mes camarades une altercation en 1955 sur le pont de Tildi où je l’avais rencontré avec son fidèle ami dont je me garde de révéler le nom.

Des photos dans lesquelles j’ai aisément reconnu M. Villar, ancien chef des services municipaux.

Je n’étais pas le seul à être indigné, voilà qu’un nombre de visiteurs rencontrés ne sont pas non plus contents de voir là certaines photos comme celle du résident général Guillaume. Ils trouvent même que c’est une insulte à leur mémoire que d’exposer la photo de celui qui a déporté notre illustre Roi, feu Mohammed V.

Encore plus insultant était de voir notre ministre de l’enseignement supérieur en compagnie de la représentante de S. M. à Agadir et d’autres autorités locales ainsi que le président de l’université Ibn Zohr, inaugurer cette exposition, et s’il vous plait le jour de la commémoration du 56ème anniversaire du tremblement de terre de 1960.

Faut-il alors mettre sous le tapis cette période coloniale et toutes les exactions commises par ces occupants, alors que la France ne cesse de rappeler celles commises par les Allemands durant la deuxième guerre mondiale à l’égard du peuple français ?

Dans cette exposition, d’autres photos nous interpellent, notamment celle du nationaliste istiqlali brandissant le point contre le résident général à Inezgane, le 30 octobre 1952 ; un geste patriotique qui nous rappelle celui de Allal ben Abdallah. Ce qui montre visiblement que ces gens-là n’étaient pas appréciés, depuis lors, par nos citoyens Soussis.

D’autre part en voyant la photo du texte concernant la politique des affaires indigènes, il y a de quoi se poser la question : quelle genre de France qui nous a colonisé depuis 1912 à 1956 avec une politique qui n’était pas plus différente que celle de l’apartheid en Afrique du Sud.

En effet puisque durant notre enfance, en tant qu’indigène on n’avait pas le droit d’aller dans certains lieux réservés aux nobles colons.

En somme, cette exposition a eu le mérite de réveiller le vieux démon que la France croit que les Marocains ont oublié, malheureusement l’histoire, elle, si elle pardonne elle n’oublie pas.

Comments are closed.